Lors d’un récent souper-conférence à Terrebonne

 

Repentigny, le 22 février 2016. – Lundi le 15 février dernier se tenait, dans un restaurant de Terrebonne, un souper-conférence 3527_1057504644309116_426119193307011813_nauquel participaient les représentants de l’entreprise Kinova Robotics, spécialisée en robotique d’assistance pour personnes handicapées. Plusieurs membres étaient présents.

Nous avons eu le privilège d’y accueillir le président du Richelieu International Monsieur Yannick Charlebois, ainsi que Claude Vaillancourt du Club Richelieu Laval, Denis Lacasse, président du Richelieu Repentigny et Éric Leroux, président du Club Richelieu de Lachute.

Monsieur Sébastien Lepage, lui-même atteint de paralysie cérébrale depuis sa naissance, était présent et plutôt enthousiaste à présenter son bras articulé nommé JACO. Même s’il ne peut s’exprimer aussi clairement qu’a pu le faire monsieur Benoît Constantino, lui aussi représentant de l’entreprise, monsieur Leblanc tenait quand même à apporter certains commentaires aux convives présents, ce qu’il a fait avec une conviction peu commune.

Il fût intéressant d’apprendre que le JACO, développé par monsieur Jacques Forest s’est inspiré de plusieurs technologies, que ce soit à partir d’inventions de la compagnie Westinghouse dans les années 40 ou encore de leur robot de service en 1973 ou même du bras canadien en 1981 et encore plus récemment du Asimo de Honda créé vers 2007. Coutes ces avancées technologiques ont été appliquées dans l’avancement de la technologie avec les résultats que l’on connait actuellement. À noter que monsieur Forest est l’oncle de l’actuel président de l’entreprise, monsieur Charles Deguire.

Les avantages de JACO sont simples : il s’agit d’un produit unique pour des besoins uniques. Une personne handicapée améliore son autonomie à de multiples niveaux et il fallait voir avec quelle « dextérité » monsieur Leblanc parvenait à contrôler son bras, à se nourrir et à boire. Cette simple démonstration valait le coût d’être sur place. Enlever le JACO à une personne handicapée qui l’utilise et il redevient, sur le champ une personne handicapée.

La compagnie est actuellement reconnue dans le « Top 50 » dans le marché de la robotique à travers le monde et comme nul n’est prophète dans son propre pays ils comptent moins de 30 de ces bras vendus au Canada à ce jour, mais plus dans 150 aux Pays-Bas. Il faut tout de même débourser environ 40,000$ pour s’en procurer un. Une fondation a d’ailleurs été mise sur pied. Son président, M. Samuel Florent-Beauchemin en a expliqué l’historique.

En résumé, une excellente soirée qui permet de comprendre une autre facette des besoins criant de notre société et si, le Club Richelieu Sud-de-Lanaudière ou les autres clubs représentés sur place ont trouvé une source de motivation additionnelle pour poursuivre leur implication à divers niveau selon leur propre priorité, tout le monde en sortira grandit.
Merci aux conférenciers présents et pour de plus amples informations prière de visiter les deux sites web respectifs suivants :

http://www.kinovarobotics.com/ http://www.fondationpva.com/

À PROPOS DU CLUB RICHELIEU SUD-DE-LANAUDIÈRE
Fondé le 3 octobre 2011 le Club Richelieu Sud-de-Lanaudière, comme plus de 200 Clubs à travers la francophonie, est engagé à servir la francophonie et la jeunesse en plus de participer au développement de ses membres. La mission première choisie par ce regroupement régional en particulier est d’offrir des journées plus ensoleillées aux enfants de la DPJ dans la région, mais également, lorsque l’occasion se présente d’apporter une aide additionnelle à la jeunesse moins bien nantie de notre communauté.

À PROPOS DU RICHELIEU INTERNATIONAL
Fondé en 1944, le Richelieu International est un organisme mixte à but non lucratif qui a pour mission de faire la promotion de la francophonie à l’échelle internationale, nationale et locale. Il est également une société au service de la francophonie et de la jeunesse par des actions de type social, éducatif, culturel, économique et politique à caractère non partisan. Par cette mission, le Richelieu International contribue ainsi à l’épanouissement des individus et des collectivités.

À PROPOS DE LA FONDATION RICHELIEU-INTERNATIONAL
Née de la volonté et de la détermination du Richelieu International de se doter de moyens plus efficaces pour venir en aide à la jeunesse, la Fondation Richelieu-International a été créée le 30 août 1977 à Ottawa. Sa devise est « S’unir pour aider ». La Fondation Richelieu-International est la manifestation de la très grande générosité des membres Richelieu. Elle vient confirmer la présence du mouvement Richelieu sur la scène internationale, son ouverture sur le monde de la francophonie et le rayonnement de ses clubs.