RICHELIEU INTERNATIONAL

Historique

La Société Richelieu fut fondée le 21 février 1944

La fondation à Ottawa, capitale du Canada, en 1944 de la Société Richelieu (Richelieu International depuis 1970) venait combler un besoin depuis longtemps ressenti par la population francophone du Canada dans le domaine des clubs sociaux, dits de service.

Cette nouvelle fondation, adaptée à la mentalité, à la culture et à l’idéal des Canadiens français, répondait aussi aux aspirations des Franco-Américains et à celles de l’ensemble des pays de langue française, des groupements qui ont le français pour idiome.

Ces affinités culturelles ne sont pas étrangères à la multiplication rapide des clubs Richelieu au Canada d’abord, puis aux États-Unis depuis 1955, en France et en Afrique depuis 1968.

Pourquoi ce nom ?

La première maison de service social établie en Amérique pour les orphelins de soldats
et de colons était communément appelée « La Maison Richelieu », parce que le Cardinal Richelieu avait prié sa nièce, la duchesse d’Aiguillon, de la fonder en s’engageant à l’entretenir sur sa cassette personnelle.

En 1965, « La Maison Richelieu » devenait l’hôpital nommé depuis
l’Hôtel-Dieu de Québec.

C’était donc un nom approprié pour une société et des clubs qui avaient pour objet l’aide à l’enfance et à la jeunesse.

Quelques dates

Dès 1937, quelques patriotes d’Ottawa cherchent un moyen d’intéresser les Canadiens français à s’unir en des cercles d’œuvres sociales.

En 1940, le R. P. Louis Lachance, O.P. alors professeur de philosophie à l’Université de Montréal, préconise la fondation de « clubs de service » composés de chrétiens d’expression française au cours d’une conférence donnée aux membres de la Société Saint-Jean-Baptiste d’Ottawa.

Il expose clairement la nature, l’objet, la composition et la technique administrative de quelques clubs neutres bien établis et dit que leur constitution pourrait servir de modèles et s’adapter à nos besoins.

L’idée semée par le Père Lachance germe lentement dans les esprits et, en 1943, quelques hommes clairvoyants s’intéressent à la formation d’un organisme de ce genre chez les nôtres.

Le 21 février 1944, la Société Richelieu reçoit une charte fédérale la constituant en société et le 27 avril 1944, ses quatre membres fondateurs se réunissent officiellement pour former le conseil général provisoire, dont le Richelieu Horace Viau est élu président. Le 3 mai de la même année, les dix-sept fondateurs se réunissent.

Les 70 ans du mouvement par R/ Jacques G. Albert

Lors du Congrès Richelieu International à Welland en 2014, R/ Jacques G. Albert a raconté en détail l’histoire du Richelieu International aux participants du congrès pour souligner les 70 ans du mouvement.

“Lorsque, le 21 février 1944, le secrétaire d’État du Canada remet officiellement la charte aux quatre signataires, soit Horace Viau, Chéri Laplante, Jean-Jacques Tremblay et Onésime Boileau, le groupe des 17 est probablement loin de s’imaginer tout le chemin que le Richelieu parcourrait durant les 70 années qui nous séparent de cet événement. Soixante-dix ans plus tard, il est bon de revenir sur ces premières heures de notre mouvement, afin de réaliser que nos fondateurs n’ont pas toujours la vie facile lorsqu’ils décident de créer un club de services catholique et canadien-français à Ottawa.”

Vous pouvez lire ici le texte complet de son allocution.